De l’agressivité aux colères

Et situations de crise avec nos enfants

La phase 0-3 ans, c’est la phase des grandes colères, je mords, je pince, je griffe, je me roule par terre, je hurle ! je tire les cheveux. Et vers 2 ans, et parfois 18 mois, et c’est la découverte du pouvoir magique du NON et de l’imitation …A la place du NON à longueur de journée, préférez le STOP ! l’intonation de la voix est différente !

Certes ce n’est pas de tout repos pour les mamans, les parents, mais c’est normal…et cela fait partie du bon développement de l’enfant, l’agressivité est l’élan vital, c’est l’affirmation de soi, même si ce n’est pas de tout repos.

En général le calme arrive vers 3 ans avec l’expression du langage.

 

6 – 11 ans c’est la phase de latence, avant l’adolescence.

Souvent avant les pleurs, les colères il ya la fatigue, parfois trop de sollicitations, trop de bruit, pas assez de sommeil de qualité.

  • Mais c’est aussi une réaction à la frustration. Frustration qui est indispensable à la construction de l’enfant.
  • Stop au trop d’écrans, trop de jeux vidéos qui excitent, énervent les enfants, et pas le soir avant de se coucher. Attention aux images inappropriées données à voir aux enfants.
  • Le trop de sucre peut engendrer des comportements inadaptés.

« La phase 0-3 ans ‘est la phase des grandes colères, je mords, je pince, je griffe, je me roule par terre. »

  • Un comportement inadapté, (quelle que soit sa forme : colères, cris, jeter des objets, bouderies, etc.) est toujours l’expression que quelque chose ne va pas : besoins physiologiques, besoins affectifs, faim, soif, fatigue, pas assez de temps avec maman ou papa, pas assez de câlins, d’écoute, de disponibilité.
  • Ce peut – être aussi l’expression d’une vraie souffrance, il ne s’agit pas de dramatiser ou tout « psychologiser» mais juste d’être vigilant (e).
  • Tous les enfants et les adultes aussi on t besoin de décharger les tensions, le top de pression, cela se fait souvent avec maman ou papa ! Là où on se sent en confiance et autorisé à le faire.

Une émotion : ça passe, il nous faut dissocier nos enfants de leurs émotions, NON Jules n’est pas colérique, il est traversé par la colère.

► Je comprends que tu sois en colère, que tu sois fâché : je ne veux pas que tu mordes, que tu me tapes remplacera tu ne tapes pas, tu es insupportable !

► Je suis énervée par ce que tu fais, quand tu prends le jeu des mains de ton frère, ce n’est pas toi qui m’énerve remplacera tu m’énerves, tu es infernal.

 

Prendre conscience que maman serein et papa calme = enfants apaisés

Je ne peux pas demander à l’enfant d’être calme si je lui hurle après !

Vous voulez de nouveaux articles avant qu’ils ne soient publiés?
Abonnez-vous à notre newsletter.

Génial ! un bébé ! mais les pleurs c’est stressant parfois !

Ce bébé tant désiré est arrivé !

Bon à savoir quand on est maman ou parent