Bon à savoir quand on est maman ou parent !

Etre parent ça ne s’apprend pas à l’école !

  • On n’apprend pas à être maman, ou parents, on le devient, on fait souvent comme l’on peut, souvent en fonction de notre propre histoire familiale, soit en reproduisant le schéma éducatif reçu, soit par opposition, on s’essaie, on se cherche, on tâtonne, chacune et chacun a droit à l’erreur.
  • La maman, le papa, et leur façon de parler, et d’être, sont le miroir donné à voir aux enfants : je ne peux pas lui demander d’être poli si je ne le suis pas. Je ne pas demander à mon fils de se clamer en lui hurlant après.
  • Un enfant n’est pas un adulte miniature. Trop de parents ont un niveau d’exigences trop haut face à l’âge et au développement de l’enfant.
  • Etre positif cela s’apprend : je conseille à la plupart des mamans ou parents que j’accompagne de demander à leur enfant de s’endormir sur le meilleur moment de la journée, et de le faire également.

Entre l’autoritarisme et le culte de l’enfant roi, il y a d’autres chemins à prendre.

Dans les 2 cas, trop d’autorité, trop de sévérité ou trop de laxisme, et d’absence de règles et limites, vont insécuriser l’enfant et entraîner des comportements inadaptés, un manque de confiance en soi, une mauvaise image de soi, et parfois un comportement tyrannique.

Dans le cas du «  trop de rigidité, de sévérité, cela va «  boquer l’enfant, le laisser croire et penser que l’on obtient de l’autre en maintenant dans la peu, sous la contrainte, ou que l’usage de la force et de la violence fait loi. Et dans l’autre cas l’enfant se sentira insécurisé, par le manque de règles, de limites, de repères.

Repères et limites qui sont indispensables à son bon développement physique et psychique.

Le cadre et les limites appliquées avec cohérence et bienveillance, et en fonction de son âge, sont indispensables au bon développement, à la bonne structuration et la sécurité de l’enfant.

« Un enfant n’est pas un adulte miniature. Trop de parents ont un niveau d’exigences trop haut face à l’âge et au développement de l’enfant. »

La cohérence est indispensable.

  • Je ne peux pas demander à mon enfant d’être poli, si j’utilise des gros mots à longueur de journée.
  • Je ne menace pas mes enfants de promesses que je ne peux pas tenir.
  • Je ne peux pas demander à mon enfant de ranger sa chambre, si je ne le fais pas, moi l’adulte et le modèle parental.
  • Je ne punis pas un enfant qui bouge, et je veille à ce qu’il se dépense suffisamment !
  • Je ne le force pas à finir son assiette jusqu’à le faire vomir, je l’invite à gouter et je veille à mettre des petites portions dans l’assiette.
  • Je ne culpabilise pas quand il n’est pas propre à 3 ans à la fin de l’été !

Vous voulez de nouveaux articles avant qu’ils ne soient publiés?
Abonnez-vous à notre newsletter.

Génial ! un bébé ! mais les pleurs c’est stressant parfois !

Ce bébé tant désiré est arrivé !

Bon à savoir quand on est maman ou parent